Rabat, 29 janvier 2020

Célébration du debut de la présidence de la Croatie au Conseil de l’UE

A l’occasion de la célébration de la présidence de la Croatie au Conseil de l’Union européenne, l’Ambassade de la République de Croatie à Rabat en partenariat avec l’Académie du Royaume du Maroc ont organisé, le 29 janvier au siège de l’Académie, une journée d’étude sous le thème « La Croatie comme horizon de pensée ».

Cet évènement qui s’est tenu au siège de l’Académie était l’occasion de faire découvrir à l’assistance venue nombreuse un patrimoine croate d’une richesse époustouflante dont plusieurs sites sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

C’est Mohamed Kettani, Chancelier et membre de l’Académie du Royaume du Maroc qui a présidé cette séance et c’est à lui qu’est revenu l’honneur de lire l’allocution du secrétaire perpétuel de l’Académie du Royaume du Maroc, Abdeljalil Lahjomri dans laquelle il a souhaité la bienvenue à ses hôtes et mis l’accent sur cette journée qui s’inscrit dans un cycle de conférences thématiques « comme horizon de pensée ».

Dans cette perspective, S.E. Mme Jasna Mileta, a mis en relief la richesse époustouflante du patrimoine de la Croatie qui se positionne excellemment de par ses atouts géographiques, culturels, historiques, géopolitiques, économiques, sportifs ainsi que touristiques.

Les interventions étaient marqués par les contributions de l’académicien Emilio Marin qui s’est consacré au sujet “Salona et Narona, deux sites archéologiques ouverts sur la Méditerranée”, ainsi que par une conférence du professeur Milan Mihaljević sur “la Stèle de Baška”, le plus ancien monument écrit croate datant du 12e siècle.

En outre, le professeur Tatjana Paić-Vukić a abordé les “relations entre la République de Dubrovnik et le sultan du Maroc” avec à l’appui une collection de documents des Archives nationales de Dubrovnik ainsi que des manuscrits coraniques, de lettres et correspondances qui ont émerveillé l’assistance.

Un concert en soirée, avec Lidija Bajuk Quartet où des chants traditionnels originaires de la région de Medimurje, inscrits sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Humanité de l’UNESCO ont été interprétés, est venu clore en musique cette journée d’étude.